Ma vie d’éditrice épisode 8

Cathy livres

L’éthique d’Épilobe éditions

En ce mois de rentrée littéraire, j’ai lu beaucoup d’articles sur les ravages de l’édition industrielle, que ce soit au niveau environnemental, sociétal ou même culturel, puisque les quelques grands groupes de diffuseurs/distributeurs sont en train de noyer l’édition indépendante.

Tout cela m’a donné envie de poser les valeurs que je défends sur le papier, et de continuer à les suivre, quelles que soient les difficultés rencontrées. Et si je n’y arrive pas, et bien j’arrêterai, car j’édite des livres par passion, et la passion ne supporte pas les concessions…

CE EN QUOI JE CROIS …

Je crois à une édition de proximité, artisanale, ancrée dans le tissu local, proposant des œuvres d’auteurs locaux, imprimées à un nombre d’exemplaires raisonnable, chez des imprimeurs de la région, dans le respect de l’environnement.

Je crois à une auto-diffusion régionale, qui respecte le choix des libraires.

J’ai décidé de ne diffuser « physiquement » mes livres que dans les librairies de la région Nouvelle Aquitaine, afin de tisser des liens en allant voir directement les libraires, sans parcourir trop de kilomètres. Des rendez-vous sont pris pour leur présenter le catalogue d’Épilobe, et ceux qui sont intéressés peuvent proposer les livres choisis dans leur librairie.

Bien sûr, les livres d’Épilobe peuvent être commandés chez tous les libraires, et aussi via Internet, car il est impossible de faire sans, et il faut donner la chance aux livres d’être visibles par le plus grand nombre, et accessibles. Concernant la boutique Épilobe sur Amazon, je précise que je propose ce mode d’achat pour que tout le monde ait accès à mes livres, mais que je reste responsable du stockage et de l’expédition, qui s’effectue par voie postale depuis chez moi (où se trouve le stock des livres).

Je crois à l’ancrage du livre dans le tissu culturel local.

J’œuvre pour une plus grande proximité entre l’éditeur, l’auteur, le libraire et le lecteur. Et l’ancrage local d’Épilobe permet de créer ce lien, car les auteurs peuvent se déplacer dans les librairies ou les salons du livre pour des animations, des lectures, des dédicaces, et n’ont pas à parcourir de grandes distances pour rencontrer leurs lecteurs.

Tout cela s’est fait naturellement, car la petite maison d’édition Épilobe est née de mes rencontres avec des personnes qui vivent dans la même ville que moi. Et je reçois beaucoup de projets d’auteurs girondins, ce qui me permet de continuer dans la même ligne.

Je ne sais pas si j’ai raison, mais lorsque je lis des articles sur le gaspillage dans l’édition «industrielle», le pourcentage de livres pilonnés, je suis contente de procéder comme je le fais, en respectant non seulement l’environnement, mais aussi les auteurs avec lesquels je travaille, les libraires en ne leur imposant pas mes livres, et les lecteurs, auxquels je propose des ouvrages équitables. Lorsqu’ils tiennent un livre d’Épilobe éditions dans leurs mains, ils ont la possibilité de savoir par qui, où et comment il a été créé et fabriqué.

Tel est le modèle d’Épilobe éditions, peut-être pas économiquement viable, mais à mon avis éthiquement défendable…

À bientôt.

Cathy l’éditrice.